Chapitre 6 - Qu’est-ce que la monnaie et comment est-elle créée ?

 


A quoi rêve Picsou assis sur son tas d'or ? Comme nous, sans doute à tout ce qu'il pourrait faire avec cet argent : le dépenser ou bien le garder ; autrement dit, l'argent sert à consommer aujourd'hui ou plus tard (épargner pour investir).

 

Dans la vie de tous les jours on parle en effet d'"argent", pas de "monnaie"... Mais quand on regarde la définition du mot "argent" dans le dictionnaire Larousse, on trouve : "Toute monnaie métallique ou tout papier-monnaie accepté comme numéraire"; Au 18e siècle, Diderot fait dire à l'un de ses personnages dans Le neveu de Rameau qu'il faut élever un enfant dans le respect de l'argent et du pouvoir qu'il procure. Mais un siècle plus tard (en 1891) Émile Zola évoque les scandales financiers, la spéculation et les krachs boursiers de son époque dans son roman L'Argent.

Aujourd'hui les questions restent les mêmes : nous avons besoin de la monnaie car elle permet de développer nos échanges (en les facilitant)... et, en même temps, la monnaie, ce curieux objet qui représente tant de valeur mais qui n'en a aucune en elle-même, autorise des opérations économiques qui peuvent être très risquées. C'est d'autant plus vrai aujourd'hui que les outils numériques changent encore la donne : dématérialisation totale de la monnaie,  des algorithmes qui déterminent les échanges sur les marchés financiers, les cryptomonnaies.

 

PLAN

A - A quoi sert la monnaie ?
1. La monnaie remplit 3 fonctions
2. La monnaie revêt plusieurs formes… et se dématérialise.

B - Mais qui crée la monnaie ?
1. création monétaire
2. pouvoir limité de création monétaire : le rôle de la banque centrale

3. et derrière : la politique économique monétaire


A/ A quoi sert la monnaie ?

"La monnaie fut une invention indiscutablement marchande facilitant l'échange, brisant le troc. Elle est probablement aussi vieille que l'humanité, dans la mesure où tout ne pas être troqué, c'est-à-dire échangé simultanément."

Bernard Maris, Antimanuel d'économie, 2003.

  • A quoi sert la monnaie ?
  • Quelles sont les différentes formes de la monnaie ?
  • Comment ont évolué les systèmes de paiement ?

 

Regardez la vidéo ci-dessous, en prenant des notes, comme toujours.

monnaie vénète, 1er s. av. JC, Morbihan.
monnaie vénète, 1er s. av. JC, Morbihan.

1/ La monnaie remplit 3 fonctions.

 

Notions

Monnaie : ensemble des instruments de paiement directement utilisables par les agents économiques pour le règlement des transactions entre eux.

 

Fonctions de la monnaie : utilisations de la monnaie  dans une économie:

  • intermédiaire des échanges (mieux que le troc)
  • unité de compte (pour mesurer et comparer la valeur des choses)
  • réserve de valeur (instrument d'épargne)

Dans une société, la monnaie, c'est aussi

  • un symbole  de puissance du pouvoir politique
  • un symbole de cohésion et d'appartenance sociale

Formes de la monnaie :  formes prises par la monnaie :

  • marchandise (coquillages, métal)
  • fiduciaire (billets)
  • divisionnaire (pièces)
  • scripturale (chèques, CB)

2/ La monnaie se dématérialise.

"Au Danemark, les boutiques pourront désormais refuser les paiements en liquide entre 22 heures et 6 heures. Une mesure qui relance le débat de la dématérialisation des paiements. En France, 50% d'entre eux se font par carte bancaire. Le bon vieux cash est-il voué à disparaître?"

BFM/RMC

Selon le cabinet Deloitte, 8 % des Français ont déjà utilisé leur téléphone pour réaliser un paiement en 2015 (3 % en 2014).
Mais le cabinet Gartner estime qu’en 2018 plus de 50 % des consommateurs utiliseront leur smartphone ou un objet connecté « wearable » pour effectuer des paiements mobiles, en Europe de l’Ouest.
Cette année, le festival des Vieilles Charrues permettait aux festivaliers de régler les achats avec un bracelet connecté NFC, crédité d’un montant initial.
Mais déjà, MasterCard teste le bracelet connecté de la startup Nymi, qui identifie son utilisateur grâce à son rythme cardiaque.
BNP Paribas



Calculer des intérêts sur une somme empruntée (ou prêtée)


C/ Mais qui crée la monnaie ?

Notions

Banque centrale : institution financière qui met en place la politique monétaire et qui alimente le marché monétaire en monnaie banque centrale. Elle joue également le rôle de prêteur en dernier ressort pour les banques de second rang.
Depuis le 04 novembre 2014, la Banque centrale européenne (BCE) assure un nouveau rôle : la supervision des banques de la zone euro. Un mécanisme de surveillance unique (MSU) est chargé de vérifier que les banques de second rang respectent les règles bancaires européennes, et de remédier aux difficultés qu'elles rencontrent avant qu'elles ne deviennent trop importantes. 

 

Marché monétaire : marché des capitaux à court terme : de un jour à un an. Ce marché permet aux banques de second rang de trouver la monnaie centrale dont elles ont besoin pour répondre aux besoins de leurs clients ou satisfaire à leurs obligations en matière de réserves obligatoires. Les banques qui détiennent un excédent de monnaie centrale peuvent le prêter aux banques qui éprouvent un besoin en la matière. La banque centrale joue ici un rôle particulier puisqu'elle détient le monopole d'émission de la monnaie centrale. Elle peut offrir des liquidités sur ce marché (prêts, prises en pension de titres ou réescompte de titres) en quantités plus ou moins importantes, voire assécher ce marché en augmentant le taux de réserves obligatoires. Sa stratégie vise à modifier le taux d'intérêt de ce marché monétaire qui sert de taux directeur. C'est l'instrument privilégié aujourd'hui de la politique monétaire.

Prêteur en dernier ressort : rôle joué par une banque centrale consistant à fournir de la monnaie centrale à une banque qui n'aurait pu en trouver sur le marché monétaire. Si la banque centrale refuse de fournir en dernier ressort ces liquidités, la banque en question est en situation de faillite.

 

Masse monétaire : Quantité de monnaie en circulation dans un pays ou une zone économique comme la zone euro à laquelle appartient la France depuis le 1° janvier 1999. Cette masse monétaire est constituée de plusieurs éléments (agrégats monétaires) classés en fonction de leur degré de liquidité décroissant. L'agrégat le plus souvent utilisé pour désigner la masse monétaire est M3.

 

1/ la création monétaire

Processus par lequel la quantité de monnaie d’une zone économique (comme la zone euro) est augmentée.

On pourrait penser qu'il suffit de fabriquer des pièces et des billets (faire "fonctionner la planche à billets"), mais c'est interdit, en tous cas dans la zone euro.

En réalité la monnaie est créée par le mécanisme des dépôts et crédits bancaires.

Pour en savoir (vraiment) plus sur la création monétaire

2 autres sources de création monétaire :

* Les banques commerciales achètent des Bons du Trésor au Trésor Public (ce sont des obligations d'Etat), cela revient à dire que ces banques prêtent de la monnaie aux APU... qui le dépensent ensuite.

* les banques commerciales achètent des devises (monnaies étrangères), permettant ainsi une quantité nouvelle de monnaie de rentrer dans le circuit économique national (cela se produit notamment quand le pays exporte plus qu'il n'importe).

Expliquez : "les crédits font les dépôts"


2/ la création monétaire est limitée

Le gendarme de la monnaie créée par les banques commerciales est la banque centrale (en Europe, c'est la BCE).

Pourquoi ?

* Parce que trop de monnaie crée --> trop de pouvoir d'achat --> D > O --> hausse des prix (inflation)

* ou pas assez de monnaie --> pas assez de pouvoir d'achat --> D < O ---> baisse des prix (déflation)

Comment ?

La Banque Centrale vérifie que les banques commerciales conservent suffisamment de ressources pour s'acquitter de leurs dettes vis-à-vis des autres banques.

Surtout, c'est la Banque Centrale qui accueille les dépôts des banques commerciales. Ces fonds constituent la "monnaie centrale", à partir de laquelle les banques commerciales peuvent se "refinancer", c'est-à-dire échanger leurs créances avec la BC contre des réserves monétaires quand elles en ont besoin.

Ici le rôle du taux d'intérêt directeur est primordial :

*si la BC augmente son taux d'intérêt directeur --> hausse prix du crédit pour les banques commerciales --> baisse de la quantité de crédits accordés aux agents économiques = moins de création monétaire.*si la BC baisse son taux d'intérêt directeur --> baisse prix du crédit pour les banques commerciales --> hausse de la quantité de crédits accordés aux agents économiques = plus de création monétaire.

ci-dessous : comprendre la destruction monétaire avec la vidéo d'un camarade de 1ES :


3. Et derrière tout cela : la politique économique monétaire.

Article : La politique monétaire de la BCE en 5 dates


LIRE 

« La prochaine crise financière sera bien pire qu'en 2007 », par l'excellent magazine Usbek et Rica