Comment devenons-nous des acteurs sociaux ?

Notions

Socialisation

La socialisation est un processus par lequel un individu devient un membre d'un groupe social, en intériorisant les normes et les valeurs de son groupe. 

Ce processus repose sur un échange entre les individus / les groupes durant toute leur vie. 

 

Instance de socialisation

Agent qui a pour rôle de participer au processus de socialisation, comme la famille, l'école, les médias et les groupe de pairs.

Famille

Groupe de personnes ayant des liens de parenté, biologiques ou pas, reconnus par la société. La famille peut prendre plusieurs formes : hétéro ou homo-parentale, monoparentale, recomposée...

 

Groupe des pairs

Ensemble de personnes présentant des éléments communs avec un individu (âge, fonctions, aspirations, etc.) et susceptibles d’influencer celui-ci

 

Milieu social

Environnement social dans lequel évolue un individu. Il peut s'identifier par la profession exercée (PCS). Ce milieu se caractérise par des façons d'agir, de penser, de sentir qui lui sont propres. 

 

Genre

Ce terme est utilisé en sciences sociales pour étudier la façon dont la société construit les rôles différents des hommes et des femmes. Le terme de sexe ne renvoie finalement qu'à une distinction de nature biologique entre hommes et femmes, celui de genre à une distinction sociale.

 

"On ne naît pas femme, on le devient", écrivait Simone de Beauvoir dans le Deuxième sexe publié en 1949.

 


Pour aller plus loin

Normes : règles de vie en société respectée par un groupe social

Valeurs :  croyances, des perceptions, des idéaux ou principes, qui orientent les comportements des individus selon leur appartenance sociale.

PCS : Il s'agit des groupes sociaux définis par l'INSEE. La population active française serait ainsi divisé en 6 groupes :

  • travailleurs indépendants / Salariés

(1) agriculteurs

(2) artisans/commerçants/chefs d'entreprise

  • Salariés classés par niveau décroissant de qualification et de pouvoir de décision

(3) Cadres et Professions Intellectuelles Supérieures

(4) Professions Intermédiaires

(5) Employés

(6) Ouvriers

Cette répartition des actifs français suggère que les membres ces 6 catégories  présentent une certaine homogénéité sociale, c'est-à -dire le même genre de comportements (par exemple vis-à -vis de la fécondité, des opinions politiques, des pratiques de loisirs, etc...).

 


Plan

1/ Comment les individus sont-ils socialisés ?

2/ Comment la socialisation conduit-elle à une différenciation selon le milieu social ?

3/ Comment la socialisation conduit-elle à une différenciation selon le genre ?

4/ Comment les enfants se socialisent-ils entre eux ?


Télécharger
La fiche mémo de ce chapitre
Comment devenons-nous des acteurs sociau
Document Adobe Acrobat 290.4 KB

Mémorisez les notions de ce chapitre avec les cartes Gurunes :

Pour faire l'activité Quizlet en pleine page : cliquez sur ce lien

Maintenant vous pouvez vérifier votre compréhension des notions avec un quiz socratique

 

Comment faire ? 

Allez sur l'application SOCRATIVE Student : sur ordi ou téléphone - gratuit, sans inscription

 

Salle de classe : SECONDESES

Puis indiquez  classe + prénom

(exemple :208paul)

Et c'est parti !

 

Vous avez droit à autant de tentatives que vous le souhaitez.

La meilleure performance compte comme note positive.


Leçon

Découverte

Visionnez cette vidéo et notez ce que vous pensez des "bonnes manières" présentées ici. Prenez des notes. Qu'en pensez-vous ?

1/ Comment les individus sont-ils socialisés ?


Où est l'erreur ??
Et si il n'y en avait pas et que tout le monde pouvait vivre selon ses choix et ses valeurs sans être considéré comme différent ?

Pouvoir choisir entre vivre comme les autres, sans pouvoir faire valoir ses valeurs et ses idées ou  bien vivre « différemment » et être original.
Peut-on imaginer un monde où tout le monde aurait les mêmes habits, les mêmes idées, les mêmes smartphones, les mêmes réseaux sociaux ou encore la même vie avec des obligations dans la journée sans pouvoir ne serait-ce que sortir le soir se promener ?

Doit-on montrer sur la toile chaque seconde de notre vie comme dans The Circle de James Ponsoldt ?

Comment pourrait-on vivre en devant tout le temps ressembler à tout le monde sans pouvoir affirmer son style ?

 

Nous devons garder des codes de société, tel que le savoir bien vivre, tout en pouvant nous démarquer et avoir une vie originale.

F., un élève de seconde, 2018.

Say it in English!

Socialisation


2/ Comment la socialisation conduit-elle à une différenciation selon le milieu social ?

Le "milieu social" désigne l'environnement social  dans lequel évolue un individu. Il peut s'identifier par la profession exercée : ce sont les PCS (Professions et Catégories Socioprofessionnelles) définies par l'INSEE. On en compte 6 parmi les personnes actives (ayant un emploi ou en recherchant un).

Question : Montrez que les pratiques quotidiennes sont liées au milieu social des individus.

 

(Je définis la notions centrale, ici : "milieu social")

Le milieu social désigne l'environnement social dans lequel évolue un individu. Il peut s'identifier par la profession exercée (PCS). Dans le cas de ce tableau de données établi par le DEPS et le ministère de la culture et de la communication en 2010, on distingue les deux PCS suivantes : ouvriers et cadres.

 

(J'élargis à des notions clés du chapitre)

Chacun de ces milieux se caractérise par des façons d'agir, de penser, de sentir qui lui sont propres et donc par une socialisation a priori distincte.

 

(je structure l'étude du document stat qui va être l'Illustration du paragraphe argumenté)

En effet, on constate des écarts importants dans les pratiques des enfants d'ouvriers et de cadres.

C'est particulièrement vrai pour la télévision : quand 81% de l'ensemble des enfants regardent la télévision tous les jours, on constate que c'est le cas pour 85.5% des fils d'ouvriers et 72% des fils de cadres. On constate donc un écart de 13.5 points entre ces deux milieux sociaux. cet écart en faveur du milieu social des cadres se retrouve dans la lecture de livres et de bandes dessinées, la pratique d'un sport ou du jeu vidéo (si l'on s'en tient à la comparaison des fils ; pour une étude complète, il faudrait aussi considérer la distinction selon le genre, mais ce n'est pas le sujet ici). En effet, 38.5% des fils de cadres lisent des livres chaque jour au lieu de 24% des fils d'ouvriers, soit un écart de 14.5 points. Les écarts sont respectivement de 17.5 points pour la lecture quotidienne de BD et de 2 points pour la pratique du jeu vidéo en faveur  des fils de cadres.

 

Inversement, 30% des fils d'ouvriers écoutent de la musique tous les jours, soit 7 points de plus que les fils de cadres.

 

(Maintenant, il faut EXPLIQUER, c'est-à-dire trouver dans la leçon des raisonnements qui me permettent de décrire les processus, les mécanismes qui ont pour conséquence les constats fait ci-dessus)

Comment expliquer de tels écarts dans les pratiques quotidiennes des enfants d'ouvriers et de cadre ?

Ces enfants ont été socialisés par leur famille, elle-même insérée dans un milieu socioprofessionnel, partageant chacun ses propres normes, ses propres valeurs.

Ainsi les enfants de cadres sont-ils d'abord influencés par les pratiques de leurs propres parents, qui lisent des livres, des BD et continuent à pratiquer un sport. Ces enfants sont socialisés par imitation d'une part, mais aussi par une action consciente de leurs parents, qui les pousseraient à lire notamment, parce que cela facilite le respect de la norme de la réussite scolaire. Inversement, les enfants d'ouvriers privilégient d'autres pratiques, telles que la télévision ou l'écoute de la musique. La norme ici est davantage collective et "populaire". Il y a des croyances (des valeurs) fortes derrière tout cela : chez les cadres on croit que la lecture est la pratique qui amène à la "vraie" culture. on se divertit utilement en quelques sortes. Chez les ouvriers, on croit plutôt que le divertissement est plus une affaire de plaisir immédiat, de délassement : "on ne se prend pas la tête".

Entraînez-vous à répondre à la même question

à partir d'un autre document,

trouvé sur le site de l'Observatoire des Inégalités


3/ Comment la socialisation conduit-elle à une différenciation selon le genre ?

Doc 1

Résultats d'un travail de recherche effectué par l'Institut des Sciences Cognitives de l'Université de Lyon :

Écoutez Le Journal de 19h du lundi 13 janvier 2020 sur France Inter, à partir de 7'58.

Doc 2
Doc 2

Question : montrez à l'aide du document 2, que la socialisation est différente selon le genre.

...en vous inspirant de la méthode suivie dans le paragraphe précédent

en résumé

1/ Définir

Définir les notions clés de la question (ici il y en a 2)

2/ Illustrer

trier les données stat et en exprimer le sens dans un résumé du doc stat qui permet de répondre à la question

 

Repérez les données qui montrent que certaines voies d'orientation comptent proportionnellement plus ou moins de filles

 

3/ Expliquer

Pour cela servez-vous des notions en début de page. 

Expliquer, c'est relier logiquement des notions entre elles pour montrer quelles causes ont engendré quelles conséquences...

A = Affirmer - E = Expliquer - I = Illustrer

 

Ressources

 Documents du manuel


4/ Comment les enfants se socialisent-ils entre eux ?

La récréation illustre bien la complexité du processus de socialisation subi par les enfants. 

Il y a un important contrôle social : les enfants contrôlent les comportements des uns et des autres, notamment par la moquerie. Si l’enfant ne suit pas les règles (appelées en sociologies des normes), il est vite sanctionné par son groupe de pairs.  Ils respectent également des valeurs comme l’amitié, la loyauté, la coopération...

La récréation est aussi marquée par une différenciation des jeux et des amitiés selon le milieu social et le genre des enfants.

 

"La mère de Baptiste, dernier d'une fratrie de deux enfants, artiste et vivant dans la banlieue nord de Paris raconte : "Ce qui le gênait c'était plus les commentaires : pédé, tafiole, tu es une fille. (...) Mais un jour, il a pris un élan, il a atterri en grand écart, et là, ils lui ont foutu la paix."

Joël Laillier, "Des petits rats et des hommes. La mise à l'épreuve de l'identité sexuée des apprentis danseurs", Ethnologie Française, 2016.