Comment se forment les prix sur un marché ?

Objectifs (programme 2019)

  • Savoir illustrer la notion de marché par des exemples.
  • Comprendre que dans un modèle simple de marché des biens et services, la demande décroît avec le prix et que l’offre croît avec le prix et être capable de l’illustrer
  • Comprendre comment se fixe et s’ajuste le prix dans un modèle simple de marché et être capable de représenter un graphique avec des courbes de demande et d’offre qui permet d’identifier le prix d’équilibre et la quantité d’équilibre.
  • À l’aide d’un exemple, comprendre les effets sur l’équilibre de la mise en place d’une taxe ou d’une subvention.

Problématiques  

Qu’est-ce qu’un marché ? Qu’est-ce que l’offre ?  La demande ? Comment se fixent les prix sur un marché ? Comment le  prix d’équilibre peut-il être amené à varier ?

 

Plan du chapitre 

I. Le marché : les acteurs

A. Comment la quantité demandée réagit-elle à la variation du prix ?

B. Comment la quantité offerte réagit-elle à la variation du prix ?

II. L’équilibre sur marché sans intervention

A. Comment se déterminent les prix et les quantités d’équilibre ?

B. Modification de l’équilibre sur le marché

III. L’équilibre sur un marché avec intervention   

A. La taxe : quelle influence sur l’équilibre du marché ?

B. Subvention : quelle influence sur l’équilibre du marché ?

Télécharger
Dossier du chapitre 4 à compléter
E-CHAP44 marche.docx.pdf
Document Adobe Acrobat 1'010.0 KB

Vidéo Gurunes pour vous aider à préparer le dossier du  chapitre 4


Capture d'écran d'une classe virtuelle sur le marché en seconde (Avril 2020)
Capture d'écran d'une classe virtuelle sur le marché en seconde (Avril 2020)

I. Le marché : les acteurs

Le marché est un lieu réel ou virtuel sur lequel se rencontrent des offreurs (vendeurs) et des demandeurs (acheteurs) dans l'intention d'aboutir à un échange. Il existe une grande diversité de marchés, avec par exemple : 

  • le marché des biens et services
  • le marché des capitaux
  • le marché du travail
  • mais aussi
  • le marché automobile
  • le marché des endives
  • le marché des smartphones... 

Il y a donc une infinité de marchés, qui peuvent avoir une existence physique, palpable ou bien être complètement abstraits, virtuels. Dans tous les cas ces marchés fonctionnent de la même manière. 

A. Comment la quantité demandée réagit-elle à la variation du prix ?

 

La demande est la quantité d'un bien que le consommateur est prêt à acheter pour un prix donné. 

 

C'est une fonction décroissante du prix :

plus le prix est élevé, moins la demande est forte. 

plus le prix est faible, plus la demande est forte. 

 

La courbe de demande donne pour chaque prix donné d'un bien, la quantité demandée de ce dernier. 

À quoi ça sert en vrai ? 

Voici un document statistique...

 Direction générale des douanes et droits directs, OFDT, 2018, Belin.
Direction générale des douanes et droits directs, OFDT, 2018, Belin.

Étudier un document statistique en SES, c'est :

  • sélectionner les informations principales
  • faire des calculs simples de comparaison pour faciliter cette sélection
  • utiliser les connaissances pour enrichir les infos tirées du document. 

 

Cela donne : 

Sur ce document statistique , on observe une corrélation inverse entre la variation du prix du paquet de cigarettes et la variation de la quantité de cigarettes vendues en France entre 2000 et 2017. 

En effet, le nombre de cigarettes est passé de 82,5 milliards en 2000 à 44,2 milliards en 2017 : la quantité offerte (vendue) a donc été divisée par 1,9. Durant la même période, le prix du paquet de cigarettes est passé de 3,20 euros à 7,1 euros (en 2017) Il a été multiplié par 2,2. 

On voit bien que sur le marché des cigarettes, la demande est décroissante en fonction du prix : plus le prix augmente, plus la demande baisse. 

Petite limite : depuis 2017, le prix des cigarettes continue d'augmenter (+42,8% entre 2017 et 2020), pourtant la demande ne baisse plus...

Qu'est-ce qui peut bien expliquer cela ?

B. Comment la quantité offerte réagit-elle à la variation du prix ?

 

L'offre est la quantité d'un bien que le consommateur est prêt à vendre pour un prix donné. 

 

C'est une fonction croissante du prix :

plus le prix est élevé, plus l'offre est forte. 

plus le prix est faible, moins l'offre est forte. 

 

La courbe d’offre donne pour chaque prix donné d’un bien, la quantité offerte de ce dernier.

 

 

Source : JDN
Source : JDN

D'après le document statistique ci-dessus : 

1) comment le prix des biens immobiliers a-t-il évolué en moyenne dans le monde ? 

(attention les données sont exprimées en indice, base 100 en 1975. Cela signifie que si le prix de l'immobilier avait été de 1OO en 1975, il aurait été de 2300 en 2020 en Australie. Autrement dit,, il été multiplié par 23 !!)

2) étant donné l'évolution du prix des biens immobiliers, dans quel pays est-il intéressant de proposer une offre plus importante de biens immobiliers ? Dites pourquoi. 

SYNTHESE

  • De la Brocante du village au marché boursier de Wall Street, en passant par celui des footballeurs professionnels ou de l'immobilier, il existe une grande diversité de marchés.
  • Les marchés se différencient par l'objet de l'échange (un bien ou un service)  et l'organisation de cet échange : réel ou virtuel.
  • Des évolutions techniques ou juridiques ont modifié le fonctionnement et la taille des marchés.
  • Au plan technique, Internet à facilité le développement des échanges sans nécessiter la rencontre physique des acteurs.
  • Au plan juridique, l'autorisation des paris sportifs en ligne en France en 2010 aconduit à l'augmentation de la taille du marché des paris sportifs.
  • Le marché peut aussi avoir un sens plus général : il peut désigner l'existence d'acheteurs et de vendeurs pour un même produit, et la coordination de ces achats et ventes. Le marché est alors un ensemble de mécanismes qui permettent d'aboutir à l'échange. Dans ce cas on parle du marché comme modèle théorique permettant de représenter la réalité en la simplifiant. (voir II. L'équilibre sur le marché en concurrence)

II. L'équilibre sur un marché en concurrence (sans intervention)

  • Pour que les mécanismes du marchés fonctionnent parfaitement, il est necéssaire de respecter les hypothèse du modèle théorique du du marché en concurrence.
  • Dans ce modèle théorique du du marché en concurrence, il existe un prix, appelé prix d'équilibre, pour lesquel les quantités offertes sont égales aux quantités demandées.  Graphiquement, c'est le point d'intersection entre la courbe d'offre et la courbe de demande.
  • Quand le marché est en concurrence, il est capable de s'autoréguler :
  • Cependant le marché n'est pas toujours capable de s'autoréguler. La demande peut être structurellement supérieure à l'offre comme sur le marché immobilier dans les grandes agglomérations par exemple. Dans de tels cas (c'est vrai aussi pour le marché boursier) la hausse du prix peut même entraîner une hausse de la demande (car les acheteurs espèrent revendre plus cher : on appele cela la spéculation.
  • C'esrt pourquoi les pouvoir publics cherchent à corriger le marché, en modifiant le comortement des acheteurs et des vendeurs, par les taxes et les subventions.

III. L'équilibre sur un marché avec intervention : comment les pouvoirs publics corrigent le marché

  • Les pouvoirs publics peuvent décider d'instaurer une taxe sur certains produits pour modifier le comportement jugé indésirable des acheteurs ou des vendeurs : par exemple en 2018, une taxe sur les sodas a été instaurée pour inciter les acheteurs à consommer des produits moins sucrés. La principale cause en était de lutter contre le développement de l'obésité en France, et des maladies chroniques qui s'ensuivent (diabète). On parle alors de taxe incitative (ou comportementale)
  • À l'invers, les pouvoirs publics peuvent décider de favoriser les acteurs économiques (entreprises, associations, ménages) en leur donnant une subvention. Par exemple le département attribue une subvention aux entrepirses de transport scolaire pour inciter lee ménages à utiliser ce mode de transport collectif, moins polluant, créant moins de bouchons que les voitures individuelles, donnant 'accès au transport à tous pour aller à l'école. Autre exemple : subventions pour les spectacles vivants, la création de films en France (sans subvention, seuls les gros producteurs américains auraient les moyens financiers de créer des films, ce qui poserait un problème de diversité culturelle), subventions régionales pour les voyages scolaires, subvention pour la recherche...

NOTIONS

Marché : lieu, réel (hypermarchés) ou fictif (sites marchands Leboncoin), où entrent en relation un ou des acheteurs (demandeurs) avec un ou des vendeurs (offreurs).

Biens et services

Un bien est le plus souvent un objet matériel, palpable et stockable. 

Services : Un service est un acte, une prestation ; il est immatériel. Le service est consommé en même temps qu’il est produit. 

La plupart des services s’appuient sur l’utilisation de biens (comme le transport, la musique, le cinéma…).

Demande :  Quantité d’un bien ou d’un service que les agents économiques sont disposés à acheter sur un marché pour un prix. 

Offre : Quantité d’un bien ou d’un service que les agents économiques sont disposés à vendre sur un marché pour un prix. 

Prix d’équilibre : Prix pour lequel la quantité offerte est égale à la quantité demandée sur un marché.  

Quantité d’équilibre : quantités échangées au prix d’équilibre, c’est-à-dire au prix tel que l’offre est égale à la demande.

Taxe : une taxe est un prélèvement monétaire, fait par les pouvoirs publics de manière obligatoire, notamment en vue d’influencer l’offre et la demande sur le marché. 

Subvention : Aide financière accordée par les pouvoirs publics en vue d’influencer l’offre et la demande sur le marché. 


Synthèse en carte mentale

Pour visionner les vidéos suggérées sur cette carte mentale (durée < 5 minutes) :

Le cacao ivoirien en chute libre

Marché au cadran de Guerlesquin en Bretagne

Evolution du prix du logment en France

C'est quoi la Bourse ?

Le marché du travail