Quelles relations entre le diplôme, l’emploi et le salaire ?

Que pensez-vous faire après le lycée ?

 

Travailler ?

Faire une année de césure ? Pour voyager ? Pour travailler ?

Vous former pour préparer un métier ?

Faire des études supérieures ?

Que savez-vous déjà du marché du travail ?


Objectifs

 

Nouveau programme 2019

  • Comprendre que la poursuite d’études est un investissement en capital humain et que sa rentabilité peut s’apprécier en termes de salaire escompté, d’accès à l’emploi et de réalisation de ses capabilités.
  • Savoir que le manque de qualification est une cause du chômage.
  • Comprendre que le salaire est déterminé par le niveau de formation.
  • Savoir qu’à niveau de diplôme égal, le salaire peut varier selon différents facteurs notamment l’expérience acquise, le type d’entreprise,le genre.
  • Comprendre que les chances d'accès aux formations diplômantes sont socialement différenciées.

1/ Avoir ou rechercher un emploi, c'est faire partie de la population active.

a/ Comment se répartit la population totale en France ?

Chiffres-clés (source INSEE, 2015)

  • population totale de la France : 66.2 millions
  • population active : 28.7 millions, dont 2.9 millions chômeurs
  • population inactive  : à vous de calculer !

 

Une photographie du marché du travail en 2016
Simon Beck et Joëlle Vidalenc, division Emploi, Insee

En 2016, en France, 29,2 millions de personnes de 15 à 64 ans, soit 71,4 % de cette tranche d’âge, sont actives au sens du Bureau international du travail.
Parmi elles, 26,2 millions ont un emploi. Les trois quarts de ces actifs occupés travaillent dans le secteur tertiaire et près de neuf sur dix sont salariés. Les emplois à durée indéterminée restent prédominants chez les salariés (85,3 %). Ils sont minoritaires (44,0 %) chez les 15–24 ans, entrés plus récemment sur le marché du travail et moins diplômés que l’ensemble de leur génération, les plus diplômés étant encore en études. Le sous-emploi, massivement féminin et affectant particulièrement les employés non qualifiés, concerne 6,5 % des actifs occupés.
3,0 millions d’actifs sont au chômage, soit 79 000 de moins qu’en 2015 ; le nombre de personnes dans le « halo » autour du chômage progresse dans le même temps de 44 000. Le taux de chômage s’élève à 10,1 % en 2016 en France, en recul de 0,3 point sur un an. Depuis 2013, le taux de chômage est plus élevé chez les hommes que chez les femmes. Plus fréquent chez les jeunes actifs, le chômage est plus durable chez leurs aînés : six chômeurs de 50 ans ou plus sur dix sont au chômage depuis au moins un an.
Parmi l’ensemble des chômeurs à une date donnée, 20,3 % occupent un emploi le trimestre suivant. Par rapport aux plus âgés, les jeunes perdent plus souvent leur emploi d’un trimestre à l’autre, mais quand ils sont chômeurs, ils accèdent plus fréquemment à l’emploi.

Lire plus

Définitions

Population active : Ensemble des personnes qui déclarent exercer ou chercher à exercer une activité professionnelle rémunérée. Les chômeurs sont donc des personnes actives.

Population inactive :  au sens du Bureau international du travail (BIT), ce sont les personnes ne travaillant pas et ne recherchant pas activement un emploi ou n'étant pas disponibles rapidement pour en occuper un.

Travail : Activité humaine qui produit de la valeur pour autrui. Au sens étroit, n'inclut que le travail rémunéré.
Il constitue avec le capital un facteur de production

Capital humain : Ensemble des connaissances et savoir-faire qui déterminent la productivité d'un individu. Ce capital se constitue par la voie de la formation (initiale et continue) et par la voie de l'expérience professionnelle.

Productivité (du travail) : mesure de l'efficacité du facteur travail, rapport entre la production et la quantité de travail utilisée pour l'obtenir.

Emploi : Activité professionnelle rémunérée et déclarée. L'emploi peut être salarié ou non salarié. Un travail bénévole n'est pas considéré comme un emploi puisqu'il n'est pas rémunéré. Le travail au noir ou les activités illégales sont rémunérés mais ne sont pas non plus considérés comme des emplois car non déclarés.

Taux de chômage : part des actifs inemployés dans la population active totale (en %)


b/ Aller plus loin pour comprendre les origines de la notion d'emploi : histoire du salariat


c/ Comment mesure-t-on le chômage en France ?


2/ Ce que vous en dites : comment expliquer le chômage aujourd'hui en France ?

idées d'explications collectées en classe

  • "les actionnaires tuent les petites entreprises en cherchant le profit à court terme"
  • "les entreprises manquent de compétitivité"
  • "la conjoncture économique est mauvaise"
  • "le progrès technique (robot, IA, algorithmes) remplace les êtres humains"
  • "la Sécurité Sociale augment le coût du travail et pousse les entreprises à délocaliser dans les pays où la main-d’œuvre est moins chère, d'où une désindustrialisation de la France"
  • "Les prestations sociales ne motivent pas suffisamment les chômeurs pour chercher du travail"
  • "il n'y  a pas assez de demande (consommation) et donc les entreprises n'ont pas besoin d'embaucher pour produire plus"
  • "L'accès aux études est difficile"
  • "les scolaires sont peu ou mal informés sur les professions possibles dans l'avenir." " les élèves ne peuvent pas comprendre les obstacles qu'ils devront franchir"
  • "il faut un diplôme pour trouver un emploi"
  • "il faut avoir des compétences pour trouver un emploi"
  • "le niveau de formation des chômeurs n'est pas assez élevé"
  • "le code du travail est trop complexe en France"
  • "l'emploi n'est pas garanti après les études"
  • "certaines filières sont dénigrées et peuvent mener des gens vers le chômage"
  • "Les entreprises embauchent en CDD plutôt qu'un CDI"
  • "Les travailleurs ne sont pas adaptés au marché du travail"
  • "les femmes peuvent avoir du mal à trouver un emploi, ou encore les travailleurs handicapés, les personnes plus âgées."
  • "les vieux travailleurs expérimentés ne laissent pas leur place aux jeunes"
  • "il y a trop d'actifs pour le nombre d'emplois disponibles" - "la population totale est trop nombreuse"
  • "les métiers ne correspondent pas à tout le monde"
  • "les chômeurs sont trop exigeants"
  • "les chômeurs manquent de motivation concernant le marché du travail"
  • "la durée de la vie active est trop longue"
  • "l'accès au travail est inégal selon le milieu social d'origine"
  • "il est difficile de créer et faire durer de nouvelles entreprises"
  • le marché du travail manque de flexibilité

3/La poursuite d'études est donc un investissement en capital humain dont la rentabilité se mesure en :

salaire attendu

accès à l'emploi

réalisation de ses capabilités

Télécharger
capital-humain-seconde.pdf
Document Adobe Acrobat 1.3 MB

a/ Il y a un lien entre diplôme et salaire

b/ Il y a un lien entre diplôme et accès à l'emploi

Source : INSEE

source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/1379776
source : https://www.insee.fr/fr/statistiques/1379776

Conséquence de la montée des qualifications : une massification de l'enseignement supérieur... et l'université pour tous ?

c/ Il y a un lien entre diplôme et réalisation de ses capabilités


4/ Le manque de qualification mène au chômage

4/ WHAT are the relationship between human capital, income and employment?

Employment rates of college graduates (US, 2016)

Employment rates of 20- to 24-year-olds, by sex and educational attainment: 2016 - source: https://nces.ed.gov/fastfacts/display.asp?id=561
Employment rates of 20- to 24-year-olds, by sex and educational attainment: 2016 - source: https://nces.ed.gov/fastfacts/display.asp?id=561

5/ Des diplômes de moins en moins rentables ?


5/ Les chances d'accès aux formations diplômantes sont socialement différenciées

6/ Et l'intelligence artificielle, les algorithmes... cela va avoir quel impact sur le capital humain ?